Michel Carlin

Les oeuvres

Etude de torse
Technique mixte sur papier - 80 x 80 cm
2009
Etude de torse
Technique mixte sur papier - 80 x 80 cm
2009

Etude pour deux corps
Technique mixte sur papier - 120 x 80 cm
2010
Etude pour trois corps
Technique mixte sur papier - 178 x 152 cm
2010

 

Le texte

 

Michel Carlin ou les accidents de l’immensité

 

Des corps en traces, sur les parois de l’être. Inachevés, fragiles et puissants. Des obsessions de corps. Et des tâches. Sidérantes, poignantes, métamorphiques et cruciales. On dirait des cibles. Elles mordent sur les ténèbres. Elles envahissent le vide. Elles accidentent l’immensité. Elles se préparent à exister. Dans la fièvre, la béance et la brûlure, elles préparent l’Humanité.

Entre l’abîme et la blessure, entre la faille et la tension, la haute peinture de Michel Carlin, intemporelle et pariétale, surgit. Lui, âpre et tenace, il est de la race des durs-à-peindre, des résistants et des récalcitrants.

Il ignore la séduction des frêles surfaces.

Magicien des profondeurs, il œuvre avec sa peau, ses ongles, son opacité veilleuse, son chaos intime, ses nerfs à cru, et l’extension fine et forte de ses superbes matières. Il ne craint pas la nuit d’origine, ni l’aigu des cicatrices mentales, ni les sombres beautés qu’il répand, à la verticale de sa dense et si agissante muralité. Corps en flaques, allusifs et ténébreux.

Innombrable, le corps fait sa demeure.

On voit des jetés de corps, aux effets de sillage perdu, et des échos d’être, abandonnés à l’absence des signes, en forte et crue peinture. Michel Carlin calligraphie l’espace. Il s’allège du trop plein de l’achèvement des corps.

Et libère les enveloppes de chair qui s’agitent au creux des espaces du dedans.

L’art est l’espace ouvert où l’ailleurs féconde le vide, quand les élans de la mort-vie étreignent l’espace. L’impossible est l’horizon secret de l’artiste.

Michel Carlin conjure les mauvaises mémoires. Il invente ses traces. Traces vitales, traces d’élans souterrains, et de fulgurances charnelles. Traces d’art pur, aventureuses et vives, et mise à nu de la peinture.

Créer, c’est creuser son propre sillage. Et les possibles du corps, lourds d’impensable, accèdent enfin, par maîtrise et accidents d’art mêlés, aux confins de l’existence, quand l’art fait vivre les non-dits essentiels qui parfois portent vers les hauteurs.

 

Christian Noorbergen

 


L'exposition

   

   

 

Le CV


né en 1935

vit et travaille à Callas

 

Biographie extrait

 

2011 Hôtel de l’Amphithéâtre - Arles -

          Le Domino in L’Eté Contemporain - Draguignan -

          Galerie Paschos - Grimaud -

2010 De l’Atelier au Hangart Galerie Le Hangart - Draguignan -

          Galerie Dahl - Copenhagen - Danemark

2009 Mémoire de corps Galerie Françoise Souchaud - Lyon -

          Michel Carlin Galerie Bogéna - Saint Paul de Vence -

2008 Mémoire de corps Galerie Médiart - Paris -

2007 Mémoire de corps Château d’Art/Château d’Eau - Bourges -

          Clin d’œil à Michel Carlin Galerie Champetier - Cannes -

          Mémoire de corps Galerie Beddington - Bargemon -

2006 La Galerie Beddington présente Kulturspinderiet - Silkeborg - Danemark

2003 Mémoire de corps Galerie Municipale - La Garde -

          Participation à l’exposition Picasso Voyage dans l’amitié La Malmaison - Cannes -

2002 Mémoire de corps Musée du Ranquet - Clermont-Ferrand -

2001 Mémoire de corps Galerie de la Marine - Nice -

          Acquisition par le MAMAC du fonds de la Fondation d’Entreprises avec sa peinture

          Les Anonymes - Nice -

1997 Artistes de la Fondation d’Entreprises de la Région PACA Galerie du MAMAC - Nice -

1993 Suzanne et les Vieillards installation aux Bains-Douches in L’Eté Contemporain -

          Draguignan -

1986 Zone calcinée Galerie Parat - Paris -

1985 Anthologie de la Création Contemporaine Musée Municipal - Toulon -

1980 Biennale des Artistes méditerranéens avec Miro, Tapiès, Saura, César - Menton -

1978 10 ans de peinture M.J.C - Grasse -

1977 Galerie Candela - Cannes -

1974 Galerie Camille Renault - Paris -

1971 De l’Atelier au Musée - Chambery -

1969 Réanime les ateliers du phalanstère de Moly-Sabata de Albert Gleizes en 1926 -

          Sablons en Isère -

1965 Contact avec Picasso, Braque, Léger, Giacometti - Vallauris -

1964 2ème Festival APM avec Magnelli, Matta, Dubuffet - Antibes -

1963 Nérolium aux côtés de Picasso parmi les potiers - Vallauris -

          1er Festival d’Arts Plastiques Méditerranéens avec André Bloc et Olivier Debré -

          Antibes -

1954 Première rencontre avec Picasso. Michel Carlin agrandit la linogravure du Maître de

          l’affiche La Corrida pour la ville de Vallauris

1953 Rencontre le peintre Fernand Léger dans les ateliers du céramiste Roland Brice - Biot -

          Fréquente l’Académie de la Grande Chaumière à Paris. Fernand Léger lui corrige ses

          dessins

1944 Le 26 mai 1944, bombardement de Chambéry. Les images des premiers cadavres sont

          restées gravées en lui et, quand elles commenceront à apparaître dans sa peinture,

          elles deviendront une base essentielle sur laquelle il ne cessera de s’appuyer

 

 


Les autres artistes

Anna Baranek

MaRiE Boiton

François Cerf

Nicolas Dubreuil

France Gaillet

Mikaël Kerboas

Michèle Mascherpa

Dominique Pilarek

Françoise Rohmer

Pierre Salvan

Virginie Serre

Vincent Tavernier

 


Retour à l'accueil 2011

Retour à l'accueil 2012

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site